Le Cheval d'extérieur


Quel livre choisir?


Eduquer le poulain

Embarquer son cheval, problèmes et solutions

Acheter sur amazon

Embarquer son cheval 1ère édition

Vigot
novembre 2010 
144 pages


200 dessins et photos couleur

     
Texte de la 4ème de couverture :

Embarquer est l’une des choses les plus difficiles qu’on puisse demander à un cheval. Pour cet animal de fuite, entrer dans une minuscule boîte dépourvue d’issues représente un vrai cauchemar, et ce ne sont pas les trépidations bruyantes du trajet à venir qui pourront le rassurer.

Qu’il s’agisse de la première fois, ou même de la centième, la tentation est donc grande de refuser, de chercher à fuir, et même de se défendre pour échapper au piège.

Seul un cavalier averti sera en mesure de désamorcer les conflits et de canaliser calmement son cheval, en lui permettant d’apprivoiser sa peur. Amateurs et professionnels trouveront dans ce livre des pistes simples et concrètes pour y parvenir :

=>Comprendre les réticences du cheval
=>Éviter de provoquer conflits et défenses
=>Choisir une stratégie efficace
=>Utiliser un matériel et des aides adaptés
=>Préparer l’embarquement sans van
=>Rééduquer un cheval difficile

 Ainsi muni de solutions efficaces, le cavalier-éducateur aura toutes les chances de trouver l’assurance sereine qui mène à la réussite, et de faire de ce défi éducatif une occasion d’améliorer sa relation avec son cheval.

Spécialiste de la psychologie du cheval et des problèmes de peur, Véronique de Saint Vaulry collabore à Cheval Magazine depuis 1996. Auteur des livres « Le cheval d’extérieur », « Communiquer avec son cheval », et « Quand le cheval a peur », elle propose ici une synthèse des différentes techniques d’embarquement pour chevaux débutants, hésitants ou difficiles. Un véritable outil de formation des chevaux, et de leur propriétaire, depuis l’approche réfléchie jusqu’aux solutions concrètes.

 


Table des matières

I Comprendre

Pourquoi l’embarquement fait peur

Des sols inquiétants

Un espace confiné

Une visibilité réduite

Des manœuvres délicates

L’isolement

Le trajet, un traumatisme sous-estimé

A la recherche de l’équilibre

L’immersion

Quand l’embarquement se dégrade

Des acquis fragiles

La goutte d’eau…

Un propriétaire déstabilisé

Les erreurs stratégiques

Naissance d’un tireur au renard

De la poussée à l’acculement

Bousculades

De l’immobilité à l’agressivité

Tempérament du cheval et embarquement

Les réflexes d'opposition

Craintif ou assuré ?

Timides et respectueux

Assurés et envahisseurs

Le facteur sang

Sensibilité naturelle ou acquise

La relation en question

La confiance

L’habitude de dire « oui »

Le respect physique

Quand le cavalier a peur

Les états d’âme du cavalier

---

III Méthodologie de l’embarquement

Progrès et refus à la loupe

Bases stratégiques

Plan A, Desserrer le frein  (réduire la peur)

Donner du temps à temps

L’ambiance

Plan B : canaliser  (assurer la direction)

Canaliser par l’environnement

Les outils physiques de contrôle latéral

Canaliser par la gestuelle

Timing et stratégie

Plan C, Moteur !              

 (Donner envie d’avancer)

Moteurs psychologiques

Moteurs physiques

Choisir son placement

A deux

En solitaire

Le reculer en question

Quand  les aides modérées fonctionnent

Bras de fer

Le choix de la raison

Le reculer comme renforcement négatif

Le choix des bons outils

 

II Préparer l’embarquement

Définir les priorités

Contrat de distances 
 
et travail en main

Protocole de mise à distance

Le travail en position latérale

Les désensibilisations

Désensibilisation du corps

Désensibilisation aux mouvements

Préparer aux protections

Les cessions : de bons réflexes à développer

Cessions au licol

Les cessions du corps

Les cessions du corps

Déplacements latéraux

Prendre les pieds

Prendre les pieds

Les franchissements préparatoires

Evaluer l’expérience du cheval

Sols inquiétants et marches

Le problème du passage étroit

Le problème du passage étroit

Combinaisons : le van reconstitué

Marches d’approche : les véhicules

Forces et faiblesses  de la préparation passive

IV La séance d’embarquement

L’embarquement décortiqué

Quelle méthode pour quel profil ?

Les étapes d’une séance

Trajet préalable : prise de contrôle gestuelle

Première approche : donner du temps

Stimulations : soigner le timing.

La commande d’inversion

Désensibiliser pendant les pauses

La fermeture

Ouverture et débarquement

Voyage

Pour que les acquis durent

Des exemples de scénarios

Cas n°1 Association positive

Cas n°2 Maître d’école

Cas n°3 Renforcement négatif

Cas n°4 Conditionnement patient

Que penser des autres méthodes ?

Résignation : l’abattement après la tempête

Méthodes en question

Faire intervenir un pro

La balance des motivations

Aspects matériels et sécurité

Le cadre

L’inspection du van

Un van plus  accueillant

Assistance médicale

Protections

Risques liés à la configuration du van

Vans intelligents

 

 




Texte d'introduction :

L’embarquement est sans doute la chose la plus effrayante qu’on puisse demander au cheval, cet animal de fuite et de grands espaces… En boîte, comme une vulgaire sardine, dans un lieu confiné au sol instable, sans visibilité, sans issue de secours ! Mais si par malheur, il exprime quelques doutes prudents sur la nécessité de l’opération, sa meute d’humains lui saute dessus, en criant, en s’accrochant à sa tête. Ça tire ça pousse, ça tape, pour embarquer la bête…

Si la peur est trop forte (et vraiment il y a de quoi), le cheval ne peut plus obéir… Ce n’est pas de la mauvaise volonté, c’est mission impossible ! Alors, il va égrener les 3 F de son répertoire, Freeze, Flight, or  Fight : se bloquer, chercher à fuir,ou  combattre !

Tout cela n’a rien de surprenant… L’exception serait plutôt du côté des chevaux qui embarquent du premier coup, et qui recommencent ainsi toute leur vie sans état d’âme ni protestation.

Ce n’est pas un hasard si la résolution des problèmes de van a été et demeure la meilleure carte de visite des « chuchoteurs »… Mais avant de s’en remettre à cette ultime solution, il est possible de préparer son cheval correctement, même sans van, puis de le présenter devant le pont en évitant les erreurs stratégiques susceptibles de bloquer la progression. Etre mieux informé pour connaître le bon geste, choisir une technique adaptée, respecter le rythme du cheval, et surtout le préparer correctement. Une préparation qui constitue un vrai programme d’éducation, dont les effets positifs s’étendront à bien d’autres aspects de son travail… Un poulain bien préparé à l’embarquement est déjà à moitié débourré ! Il faut considérer cette préparation non comme une corvée, mais comme une belle occasion d’éduquer et d’améliorer la relation.

 

 

 Acheter sur amazon